ADVANCED MATERIALS MOVING FORWARD

Développement et évaluation de matériaux glaciophobes pour améliorer le rendement des pales d’éoliennes face aux conditions hivernales

COÛT DU PROJET:

1 066 773 $

CONTRIBUTION DE PRIMA:

481 773 $

DÉTAILS DU PROJET:

  1. Les parcs éoliens au Québec souffrent d’énormes pertes de production pendant l’hiver dues aux conditions givrantes (jusqu’à 33 GWh et 2.5 M$/an pour Mont Ste-Marguerite). Ces pertes diminuent la rentabilité des parcs, parfois au-deçà du seuil de rentabilité et compromet le développement de nouveaux projets au Québec, empêchant la création de nouvelles sources de productions d’énergies vertes, primordiales pour la province et la planète.
  2. Grâce à l’étude des conditions atmosphériques spécifiques obtenues dans les parcs éoliens, des matériaux innovants, sous forme de revêtement glaciophobe/superhydrophobe, seront développés par le Pr Gelareh Momen de l’Université du Québec à Chicoutimi. Ces revêtements pourront être appliqués sur des pales d’éolienne et pourront résister sur de longues durées aux intempéries des hivers québécois. Ces revêtements réduiront au minimum les inconvénients et pertes de production sur les éoliennes, notamment en prévenant l’accumulation de glace et/ou en réduisant son adhérence. Également, la performance et la durabilité des matériaux développés seront évaluées à l’aide d’essais hautement spécialisés développés à l’Université du Québec à Chicoutimi, réalisés dans leurs installations à la fine pointe de la technologie.
  3. Ces revêtements permettront de limiter les enjeux reliés au givre pour les parcs éoliens de la province et de grandement augmenter la production d’énergie verte en hiver, où la demande et la consommation sont à leur plus fort, et d’augmenter leur rentabilité. Cela permettra également de rendre viables plusieurs projets potentiels de développement éolien au Québec, qui ne le seraient pas aujourd’hui en raison des énormes pertes de productions hivernales, augmentant l’offre d’énergie verte de la province. Les manufacturiers auront des revêtements de pointe, ainsi que des rapports complets d’évaluation de ceux-ci, pour fournir le marché Québécois et mondial de l’éolien. De plus, le projet permettra de former un étudiant postdoctoral, deux au doctorat et trois étudiants du premier cycle.

PARTENAIRES INDUSTRIELS:

PARTENAIRES DE RECHERCHE:

Pin It on Pinterest