LES MATÉRIAUX POUR AVANCER

Le secteur québécois des matériaux avancés est principalement constitué de PME innovantes qui, bien qu’actives en recherche et développement (R-D), ne disposent pas toujours des ressources internes nécessaires pour effectuer des tests de caractérisation, de synthèse de matériaux, de traitement de surface ou encore de mise à l’échelle. De ce fait, l’accès aux équipements et à l’expertise associée est essentiel pour valider le passage de la technologie à l’innovation et ainsi aider les entreprises à accéder à différents marchés.

Plus précisément, les PME recourent aux équipements de pointe d’infrastructures publiques pour les plusieurs raisons (absence de laboratoire interne, nécessité de recourir à un équipement précis, besoin d’expertise).

Grâce à l’accès à ces équipements, les entreprises parviennent, entre autres, à résoudre un problème, à développer un nouveau produit, à accélérer le développement de leur produit ou encore d’accélérer la mise en marché de leur produit. Mais surtout, il apparaît que le recours aux équipements de pointe et à l’expertise associée leur permet de réaliser un projet qui autrement aurait été impossible.

PRIMA Québec a mis en place un portail Web appelé « Infrastructure de recherche et développement du Québec (IRDQ) » qui regroupe sous une même bannière plus de 400 M$ d’équipements disponibles au Québec et les principales ressources qualifiées assurant leurs opérations. Rappelons ici que beaucoup d’efforts ont été réalisés par les universités, les CCTT et le gouvernement du Québec pour s’assurer que les plateformes du Québec puissent remporter avec succès les appels de la Fondation canadienne de l’innovation (FCI). 

En 2019, PRIMA Québec a créé REPERE, le Réseau d’Équipements de Pointe publics et d’Expertises en recherche pour les Entreprises. Le réseau est formé de sept plateformes délocalisées affiliées à six grandes institutions universitaires québécoises.

  • L’Institut Interdisciplinaire d’Innovation Technologique (3IT) de l’Université de Sherbrooke
  • Le Centre de recherche sur les matériaux avancés (CERMA) de l’Université Laval
  • L’Infrastructure de Nanostructure et de Femtoscience (INF) de l’Institut national de recherche scientifique (INRS – Énergie, matériaux et Télécommunications)
  • Le Facilities for Electron Microscopy Research (FERM) de l’Université McGill
  • Le Centre de Caractérisation Microscopique des Matériaux (CM2) de Polytechnique Montréal
  • Le Groupe de recherche en physique et technologie des couches minces (GCM) de Polytechnique Montréal et de l’Université de Montréal
  • Le Laboratoire de mécanique multiéchelles (LM2) de Polytechnique Montréal

POUR INFORMATION

Pour identifier un équipement de pointe, une expertise ou encore pour discuter d’un projet d’innovation, communiquez avec :

Sébastien Garbarino
Conseiller, Infrastructures et Innovation
PRIMA Québec
514 284-0211 poste 226

Pin It on Pinterest