Programmes de financement

Services

Partager cette page

Projets financés

PRIMA QUÉBEC, par ses programmes de financement de projets, accompagne chaque année des entreprises et des centres de recherche dans leur processus d’innovation collaborative dans le domaine des matériaux avancés appliqués aux secteurs phares du Québec tels le transport et les infrastructures, l’énergie, l’environnement, les textiles, les TIC et la santé.

Liste des projets :

Pratt & Whitney Canada fabrique des pièces par le procédé de moulage par injection basse pression des poudres métalliques (low-pressure powder injection molding, LPIM). Ce procédé permet d’obtenir une pièce métallique dense à partir d’un mélange initial de poudre métallique et d’un agent liant qui peut être polymérique ou formé à partir d’un mélange à base de cire. Au cours d’un premier projet financé par le programme de subvention d’...
Année de démarrage du projet: 2017
La technologie des revêtements et de l’ingénierie de surface appliquée sur un substrat sous-jacent permet une amélioration de la performance de ce dernier par l’ajout de nouvelles fonctionnalités ainsi qu’une augmentation de sa valeur. Le projet proposé, associé avec la Chaire industrielle de recherche multisectorielle en revêtements et en ingénierie des surfaces du CRSNG à Polytechnique Montréal, se concentre principalement sur le développement...
Année de démarrage du projet: 2017
Le développement de méthodes durables de stockage de l’énergie est un élément essentiel de l’arsenal technologique que l’on se doit de mettre en place afin de lutter contre les changements climatiques. Dans cette optique, les batteries, et plus particulièrement les batteries au lithium, sont des technologies incontournables. Dans ce projet, en collaboration entre Jérôme Claverie de l’Université de Sherbrooke et le Dr Karim Zaghib d’Hydro-Québec...
Année de démarrage du projet: 2017
Les membranes polymériques ont progressivement remplacé certains matériaux traditionnels dans le domaine du génie civil et de la protection. Selon les applications, elles remplissent des fonctions pour la gestion de l'humidité, le confinement des contaminants chimiques, la résistance mécanique et l'isolation thermique et phonique par exemple. L’utilisation de nanocomposites constitue une voie à explorer pour augmenter leurs performances...
Année de démarrage du projet: 2017
L’hybridation des centrales solaires thermiques et photovoltaïques à concentration présente un fort potentiel pour des applications en zones isolées ou pour des applications industrielles où l’énergie thermique est valorisée. Sur de tels systèmes, les cellules photovoltaïques sont soumises à un rayonnement solaire concentré et leur température peut atteindre plus de 200 °C. Il est donc indispensable que les cellules solaires utilisées «...
Année de démarrage du projet: 2016
PRIMA Québec est heureux d’annoncer une contribution de 1,07 M$ au projet ATLAS visant à développer un processus d’allègement de structure favorisant l’utilisation intensive d’alliages légers. Le projet d’une valeur de 2,75 M$ sera piloté par l’équipe du Pr. Alain Desrochers de l’université de Sherbrooke, en collaboration avec des chercheurs de l’université Laval et le Centre de Technologies Avancées. Les partenaires industriels sont Bombardier...
Année de démarrage du projet: 2016
La production d’aluminium primaire est actuellement le principal procédé industriel émetteur de gaz à effet de serre (GES) au Québec. Une réduction significative des émissions de GES des alumineries québécoises ne pourra s’appuyer que sur l’apparition de nouvelles technologies. À ce titre, la solution la plus efficace serait de remplacer les anodes consommables de carbone par des anodes dites inertes qui émettent de l’O2 plutôt que du CO2 lors...
Année de démarrage du projet: 2017
PRIMA Québec est heureux d’annoncer une contribution de 273 000 $ au projet visant la validation industrielle de la fabrication additive par projection à froid pour des applications ciblés dans les industries du transport de surface, de l’aérospatial, de l’automobile et du plastique. Le projet d’une valeur de 1 371 000 $ sera réalisé par l’équipe d’Éric Irissou du CNRC, en collaboration avec les partenaires industriels que sont, entre autres, 5N...
Année de démarrage du projet: 2017
Dans ce projet multipartenaires, le CNRC en collaboration avec ses partenaires industriels, développera des structures polymères composites ultralégères et partiellement biosourcées en vue de remplacer les matériaux actuellement utilisés dans certaines composantes intérieures de véhicules : tableaux de bord, systèmes plafonniers, panneaux de port, etc.  Ce développement unique de matériaux semi-structuraux écoresponsables sera permis par l’...
Année de démarrage du projet: 2017
Les effets inélastiques causent la résistance au roulement dans les pneus – une partie de l’énergie affectée au mouvement est perdue sous forme de chaleur. Ces pertes d’énergie ont des répercussions directes sur l’économie d’essence d’un véhicule. De plus, certains additifs ajoutés aux pneus pour ralentir leur usure peuvent accentuer les effets hystérétiques qui causent la résistance au roulement. Des additifs de pointes permettraient de réduire...
Année de démarrage du projet: 2017

Pages