Communauté

Communauté

Partager cette page
Nouvelle

PRIMA Québec procède au lancement de REPERE

Sept plateformes au sein de six grandes institutions universitaires québécoises s’unissent afin d’accroître la capacité d’innovation des PME en matériaux avancés.

Varennes, le 11 février 2019 – Le Pôle de recherche et d’innovation en matériaux avancés du Québec (PRIMA Québec) a procédé, aujourd’hui, au lancement du Réseau d’équipements de pointe publics et d’expertises en recherche pour les entreprises (REPERE).

Propulsé par PRIMA Québec, REPERE est constitué de l’Infrastructure de nanostructures et de femtoscience (INF) de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS) - Énergie, Matériaux et Télécommunications, de Facilities for Electron Microscopy Research (FEMR) de l’Université McGill, de l’Institut interdisciplinaire d’innovation technologique (3IT) de l’Université de Sherbrooke, du Centre de recherche sur les matériaux avancés (CERMA) de l’Université Laval, du Centre de caractérisation microscopique des matériaux (CM)² de Polytechnique Montréal, du Groupe de recherche en physique et technologie des couches minces (GCM) de Polytechnique Montréal et de l’Université de Montréal et du Laboratoire de mécanique multi-échelles (LM2) de Polytechnique Montréal. Il vise à favoriser l’accroissement de la capacité d’innovation des PME du Québec, ainsi que le développement des talents, des compétences et la relève dans le secteur des matériaux avancés.

Principalement constitué de PME innovantes, le secteur des matériaux avancés compte plus de 340 entreprises et génère près de 33 000 emplois. En tant que pierre angulaire de la recherche et du développement dans ce secteur hautement stratégique, PRIMA Québec entend donc accompagner davantage les entreprises à accéder aux équipements de pointe et à l’expertise qui y est rattachée pour accélérer le passage de l’idée à la commercialisation.

Citations 

« REPERE témoigne de la volonté de joueurs clés de se regrouper pour favoriser l’accès aux équipements et à l’expertise inestimable qu’ils ont développée. Le tandem équipements/expertise est un ingrédient essentiel au succès des PME en matériaux avancés. »

Marie-Pierre Ippersiel
Présidente et directrice générale de PRIMA Québec

« Dès le début des années 2000, dans le contexte de NanoQuébec, une vaste concertation a eu lieu entre les chercheurs des universités québécoises pour mettre sur pied des infrastructures complémentaires dans le domaine des matériaux et des nanotechnologies. Aujourd’hui, l’initiative de PRIMA Québec de créer REPERE va nous permettre d’exploiter cette complémentarité pour mieux répondre aux besoins de nos PME. »

Mohamed Chaker
Responsable scientifique de l’Infrastructure de nanostructures et de femtoscience (INF) de l’INRS - Énergie, Matériaux et Télécommunications

« REPERE va agir comme un catalyseur pour la recherche et l’innovation au Québec. En mettant en commun nos plus belles plateformes, on permet aux chercheurs académiques et aux partenaires de l’industrie de trouver au plus vite la meilleure machine et l’expertise la plus pertinente pour répondre à son besoin. C’est un outil formidable au service de l’innovation. »

Audrey Moores
Responsable scientifique de Facilities for Electron Microscopy Research (FEMR) de l’Université McGill

« Au sein du REPERE, le 3IT offre une infrastructure partagée de pointe en micro et nanotechnologies qui permet le regroupement des expertises des chercheurs universitaires et industriels afin de propulser l’innovation et les transferts technologiques. »

Dominique Drouin
Responsable scientifique de l’Institut interdisciplinaire d’innovation technologique (3IT) de l’Université de Sherbrooke

« REPERE permettra au CERMA de mieux accompagner les entreprises de la région de la Capitale-Nationale et de l’Est-du-Québec dans le développement de technologies de pointe pour lesquelles les matériaux jouent un rôle central. »

Jean-François Morin
Responsable scientifique du Centre de recherche sur les matériaux avancés (CERMA) de l’Université Laval

« Il n’est plus possible d’imaginer qu’un seul laboratoire puisse posséder toutes les infrastructures requises pour la caractérisation complète et pour la recherche en matériaux avancés. REPERE permet le regroupement de l’ensemble des intervenants qui possèdent les équipements nécessaires à une telle caractérisation. Il contribuera aussi au développement des ressources humaines qui rendront les services aux PME. »

Gilles L’Espérance
Responsable scientifique du Centre de caractérisation microscopique des matériaux (CM)² de Polytechnique Montréal

 « Le GCM possède une infrastructure et une expertise de niveau mondial, en particulier pour la fabrication des matériaux, des couches minces et des revêtements, et leur caractérisation complète. Avec le réseau REPERE, le milieu industriel pourra en bénéficier davantage grâce à un accès privilégié et aux contacts de vive voix, sur le terrain, qui sont la clé de collaborations fructueuses entre l’industrie et le milieu académique. Cet accès et ces contacts permettront la solution d’enjeux et le développement de nouveaux créneaux pour notre industrie à haute valeur ajoutée, et ce, au bénéfice de toute la collectivité. »

Ludvik Martinu
Responsable scientifique du Groupe de recherche en physique et technologie des couches minces (GCM) sur le Campus de l’Université de Montréal

« REPERE offre une opportunité unique aux PME québécoises d’avoir accès à un réseau d’experts techniques et scientifiques leur permettant de se développer par l’innovation technologique et le transfert de connaissances. »

Martin Lévesque
Responsable scientifique du Laboratoire de mécanique multi-échelles (LM2) de Polytechnique Montréal

« En tant qu’utilisateur des équipements de pointe universitaires et collégiaux du Québec, AEPONYX Inc. est très heureux de cet avènement. Notre start-up n’aurait pu se développer sans accès à ces infrastructures partagées et au savoir-faire des scientifiques qui les opèrent. Notre désir profond est de faire croître ces infrastructures afin de positionner les entreprises québécoises au premier plan mondial dans le secteur des matériaux avancés. REPERE s’inscrit comme un jalon pour faire du Québec un leader dans ce secteur d’avenir. »

Philippe Babin
Président et directeur général d’AEPONYX inc.

 

À propos de PRIMA Québec
PRIMA Québec, le pôle de recherche et d’innovation en matériaux avancés, anime et soutient l’écosystème des matériaux avancés, un moteur d’innovation et de croissance pour le Québec. Par son accompagnement et le financement offert, il contribue à stimuler la compétitivité des entreprises québécoises en leur permettant de profiter de l’expertise en recherche. En tant que regroupement sectoriel de recherche industrielle (RSRI), PRIMA Québec compte sur le soutien financier du gouvernement du Québec et du secteur privé pour favoriser les relations recherche-industrie.

 

                                                                                                                                                                                                      -  30 -
Renseignements :
Marie-Pierre Ippersiel
Présidente et directrice générale
(514) 284-0211 poste 224
mp.ippersiel@prima.ca