Communauté

Communauté

Partager cette page
Nouvelle

Lancement de Prima Québec

PRIMA QUÉBEC voit le jour.

Le nouvel organisme né du regroupement de NanoQuébec et du CIP soutiendra le développement des matériaux avancés

Montréal (Québec), le 9 décembre 2014 – Lors de leur assemblée générale respective, les membres de NanoQuébec et du Consortium Innovation Polymères (CIP) ont approuvé, hier, le projet de regroupement de leurs organisations en une seule entité. Le nouvel organisme, nommé « Pôle de recherche et d’innovation en matériaux avancés du Québec - PRIMA QUÉBEC », développera des projets et activités de recherche en lien avec les matériaux avancés, au profit des secteurs du transport, de l’énergie, de l’environnement, des technologies de l’information et des communications, du textile et de la santé.

Innovation collaborative et matériaux avancés

Le regroupement de NanoQuébec et du CIP en un seul organisme permettra d’optimiser les synergies et les processus d’affaires, tout en améliorant la qualité des services rendus à la communauté des entreprises et à celle de la recherche.

PRIMA QUÉBEC soutiendra les infrastructures de recherche, aidera les entreprises à obtenir des bons d’innovation facilitant l’accès aux infrastructures de pointe, cofinancera des projets de recherche collaborative ou de développement technologique, et mobilisera les acteurs de l’écosystème de l’innovation québécoise. « Nous assurerons un développement optimum du secteur des matériaux avancés et réaffirmerons le positionnement du Québec comme un chef de file mondial en matière d’innovation collaborative et de matériaux avancés », a déclaré Pierre Lapointe, président du conseil d’administration du nouvel organisme.

Un vaste champ d’action

PRIMA QUÉBEC appuiera un écosystème d’innovation collaborative propice au développement de matériaux avancés, au bénéfice des entreprises québécoises et du mieux-être de la société en général. Il le fera notamment en facilitant le rapprochement entre les milieux industriels et les centres de recherche (centres collégiaux de transfert de technologie, universités, centres de recherche publics).

L’équipe en place travaille déjà à la mise en œuvre du plan de développement qu’elle avait préparé durant l’été. « Notre premier appel de projets a déjà été lancé et nous préparons maintenant notre premier événement majeur, qui permettra aux entreprises québécoises de présenter leurs problématiques de recherche et d’identifier des partenaires afin de réaliser leurs projets d’innovation », a expliqué Benoit Balmana, président et directeur général de PRIMA QUÉBEC.

PRIMA QUÉBEC cible plusieurs domaines technologiques, dont les suivants : formulation et développement de matériaux à forte valeur ajoutée (composites, thermoplastiques, élastomères, biomatériaux, nanomatériaux, textiles intelligents); intégration de micronanoparticules, fibres et charges haute performance (nanotubes de carbone, nanocellulose, filaments, graphème, nanoargile, nanosilice, dioxyde de titane, fibres); matériaux de pointe et multifonctionnels (matériaux souples, encapsulation, traitement et modification de surfaces); procédés de mise en œuvre et de mise à l’échelle (outillages, impression 3D, micronanofabrication, nouveaux procédés, applications et modélisation).

À propos de PRIMA

Le Pôle de recherche et d’innovation en matériaux avancés du Québec (PRIMA QUÉBEC) est un organisme sans but lucratif financé par le ministère de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations. La mission de PRIMA QUÉBEC consiste à mettre en place et à soutenir un écosystème d’innovation collaborative propice au développement de matériaux avancés au profit des entreprises et de la société québécoise.

Personne-ressource pour les médias :
Sylvie Dufort
Directrice de l’administration, PRIMA QUÉBEC
Téléphone : 514 284-0211, poste 228
sylvie.dufort@prima.ca
www.prima.ca